La mineuse du marronnier Cameraria ohridella

Les larves de la teigne minière du marronnier rongent les feuilles et provoquent des taches brunes. En cas de forte infestation, l’arbre perd ses feuilles dès l’été 

  • Depuis 1998 en Suisse
  • Ne s’attaque pratiquement qu’au marronnier à fleurs blanches Aesculus hippocastanum
  • Première infestation au printemps, à partir de mai
  • Première génération dans la partie inférieure du houppier
  • Une forte génération estivale mine 100% des feuilles
  • Coloration brune et chute précoce des feuilles
  • Pas à des altitudes supérieures à 1500 m 
  • Surveillance avec les pièges à phéromones
  • Lutte avec NeemAzal-T/S (0,5%)

Effet nuisible


Symptômes 

  • Mines d’abord en forme de virgule, puis galeries de 3 – 4 cm de long 
  • Mines généralement délimitées par les nervures des feuilles
  • Épiderme de la feuille au-dessus de la mine est desséché et brun
  • La chute des feuilles débute dès le mois d’août 
  • Fin septembre, l’arbre est dénudé 

Possibilités de confusion 

  • Le champignon du brunissement des feuilles Guignardia aesculi : Peut apparaître pendant toute la période de végétation, n’est pas limité par les nervures des feuilles et est presque toujours entouré d’un bord jaune vif à brun clair
  • Dommages dus au sel : Apparaissent toujours à partir du bord de la feuille

Dégâts à l’arbre

  • Surface d’assimilation des feuilles fortement réduite
  • Forte infestation pluriannuelle affaiblissant l’arbre
  • Diminution de la taille des fruits et des graines
  • Non létal pour l’arbre

Impact sur les villes

  • Moins de régulation du climat et de fixation de la poussière
  • Diminution de l’esthétique
  • La chute précoce des feuilles entraîne des coûts de nettoyage et d’élimination

Prévention 

  • Ramasser les feuilles mortes 
  • Composter les feuilles mortes à chaud, les déchiqueter ou les jeter dans les ordures ménagères. Cela permet de réduire la pression d’infestation de la première génération. Il s’agit d'une phase importante pour l’arbre et c’est pourquoi elle a un effet important. 

Lutte 

  • Surveillance de la période de vol avec les pièges à phéromones dès début avril
  • Quelques jours après les premières captures de papillons, utilisation de NeemAzal-T/S 
    • 0,5% NeemAzal-T/S quelques jours après le début des vols
    • Répéter le traitement après 14 jours
  • Si le vol des papillons n’est pas surveillé, effectuer le premier traitement au moment de la pleine floraison du marronnier.
  • Pour les grands arbres, traiter surtout le tiers inférieur de la couronne (technique d’application)
  • En cas de forte infestation, effectuer des traitements supplémentaires de 2ème et 3ème génération en juin et août
  • Pour cela, remplacez le diffuseur de phéromones dans le piège fin mai et fin juillet. 

  • En cas de 2ème et 3ème traitement, traiter toute la couronne (technique d’application)

Description détaillée 

  • Famille des mineuses (Gracillariidae) 
  • Petit papillon de 5 mm
  • Ailes antérieures cuivrées avec des bandes transversales blanches bordées de noir à l’extérieur 
  • Longues franges sur les ailes postérieures 
  • Capable de voler, mais ne parcourt que de courtes distances – dispersion passive par le vent 

Cycle de vie

Œuf

  • Une femelle pond entre 20 et 40 œufs sur la face supérieure des feuilles 
  • Ovale, mat et translucide, plus petit que 1 mm 
  • Durée de développement selon la météo, jusqu’à deux semaines 

Larve

  • Les larves écloses percent immédiatement les feuilles
  • Les stades larvaires 1 – 2 se nourrissent uniquement de la sève et ne causent pas encore de dégâts visibles 
  • Les stades larvaires 3 – 4 dévorent les tissus des feuilles et provoquent les mines typiques des feuilles 
  • Les larves de 3 – 4 mm sont visibles de l’extérieur 
  • Les stades larvaires 5 – 6 ne se nourrissent plus et commencent à se tisser un cocon 
  • Le stade larvaire dure en tout environ un mois 

Nymphe

  • La dormance des nymphes dure environ deux semaines
  • Une partie des nymphes de chaque génération entre directement en dormance, la plupart de celles de la génération d’automne
  • Certaines nymphes font une diapause pendant deux périodes de froid et n’éclosent qu’un an et demi plus tard 
  • Pour éclore, la nymphe perce un trou dans la face supérieure de la feuille 

Adulte

  • 1ère génération : éclosion des adultes hivernants à partir de mi-avril, se tiennent volontiers dans la partie inférieure de la couronne et sur le côté sud de l’arbre 
  • 2ème génération : éclosion fin juillet/début août, attaque également les parties supérieures de la couronne 
  • 3ème génération : éclosion de septembre à novembre, selon le temps et la nourriture disponible 
  • 4e génération : possible par temps chaud et sec, mais ne se développe plus complètement 
  • La période de vol d’une génération dure 3 – 4 semaines, plus tard dans l’année, les générations commencent à se chevaucher